Divulgation du plan com d'urgence d'Enedis pour sauver le compteur Linky

- Un plan d'urgence face à une situation de rejet généralisé du Linky

- Un gaspillage éhonté de l'argent des usagers

- Une tentative ridicule de rendre le Linky "sympathique"

- Une pression directe sur la presse régionale accusée d'être "anti-linky"

 

Document confidentiel Enedis

Rendu public par http://refus.linky.gazpar.free.fr

Nous avons pu nous procurer le "plan com" confidentiel (cf ci-dessous) de la campagne publicitaire lancée en toute urgence en cette fin juin par Enedis pour essayer de sauver le soldat Linky.

Les doux euphémismes que l'on trouve dès l'introduction, comme "renforcer son acceptabilité et faciliter son déploiement partout en France" illustrent la réalité : le compteur Linky est rejeté de façon de plus en plus massive partout en France.

Adossée à deux évènements publics majeurs, la Coupe du Monde de Football et le Tour de France, assurément pour essayer de toucher le public populaire, cette campagne ressemble à une tentative désespérée de sauver le programme Linky alors que la proximité des élections municipales aggrave encore sa situation (*).

Les méthodes utilisées illustrent bien les pratiques d'Enedis depuis deux ans que le déploiement du Linky est commencé : "faire de la pédagogie" se traduit noir sur blanc par "marteler" !

Par ailleurs, des "experts et alliés" vont être mis en exergue (et assurément grassement rémunérés, pour leur collaboration, avec l'argent des usagers). Nous ne manquerons pas de questionner ces complices d'Enedis… dès qu'ils seront présentés.

D'autre part, Enedis souhaite "inspirer de la sympathie et de la chaleur autour de Linky", en particuliers avec les dessins du "gentil Linky" en pleines pages dans l'ensemble des journaux régionaux de France : on ne saurait mieux montrer à quel point Enedis prend les citoyens pour des imbéciles.

On note aussi une tentative de mise au pas de la presse régionale : le sous entendu d'une campagne publicitaire aussi importante (et donc lucrative pour les journaux) est très clair : "Si vous voulez continuer à bénéficier de cette manne, soyez positif avec Linky dans vos articles".

Enedis accuse en effet la presse locale et régionale de "faire le jeu des anti-Linky" alors qu'elle ne fait que rendre compte des innombrables déconvenues vécues par les habitants dotés du compteur vert fluo. De toute évidence, Enedis veut remettre les médias dans le "droit chemin".

Nous appelons les citoyens à ne pas se laisser désinformer par Enedis et, d'ores et déjà, à participer à un grand concours de parodies des publicités du Linky (exemple ci-dessous).

Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

(*) Plus la date des élections municipales approche, plus les maires sont nombreux à interdire la pose des Linky ou a minima pour le droit de refus des compteurs communicants par leurs administrés. Le parti LREM, au pouvoir, est considéré à juste titre par de nombreux habitants (...et électeurs) comme complice des méthodes d'Enedis, et s'inquiète d'une probable sanction dans les urnes...